Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 17:30

La multiplication des pains

 

http://www.evangile-et-liberte.net/elements/numeros/222/numero-EL.html

 

La multiplication des pains

 

Ou l’art de produire de la richesse

 

La vie et les actes de Jésus dans l’Évangile de Saint Jean sont d’un étonnant symbolisme. Avec le regard d’un grand sage, le maître nous entraîne jusqu’au cœur du réel, pour révéler l’homme à lui-même. Il vient de guérir quelques malades, mais cela n’est rien par rapport au message qu’il veut nous transmettre. Nous le voyons aller de l’autre côté  de la mer de Tibériade ; il cherche à tourner une page décisive. Et puis entraînant une grande foule derrière lui, il se met à gravir la montagne. Il ne s’agit pas de la montagne des Béatitudes mais le message est tout aussi important. Ici pourtant il y a peu de parole : tout est dans l’acte de multiplier les pains devant cinq mille hommes. Nous croyons y découvrir une opération magique. Mais le miracle n’est là que pour nous renvoyer au plus profond du questionnement humain : comment nourrir la multitude des hommes ? Aujourd’hui où la crise nous oblige à poser les questions fondamentales sur le fonctionnement économique de la planète, Jésus nous enseigne comment produire de la richesse.

 

L’argent permet l’échange mais ne produit pas de richesse

Pour mettre Philippe à l’épreuve, le maître lui demande : « Où achèterons-nous des pains pour que mangent tous ces gens ? » En fait l’argent ne produit pas de richesse. Il peut simplement être échangé contre n’importe quelle marchandise. Or il n’y a pas ici suffisamment d’argent pour nourrir cinq mille hommes. Deux cents deniers ne suffiraient pas pour donner à chacun un tout petit morceau de main. Aussi la solution de l’argent est-elle rapidement écartée.

 

Le don ne produit pas de richesse non plus

Vient alors très subtilement la solution du don. Un enfant peut offrir cinq pains d’orge et deux poissons. Mais à peine évoquée, la réponse est aussitôt balayée : « Qu’est-ce que cela ? » C’était pourtant la solution qui venait spontanément à un esprit religieux, tourné vers le don de Dieu. Il faut croire que Dieu ne fait pas simplement que donner : il doit faire autre chose. La suite, en effet, va nous le montrer avec une évidence renforcée.

 

Il faut se tourner du côté du mystère de la vie

Le maître « fait s’étendre les gens » et l’évangéliste souligne « qu’il y avait beaucoup d’herbe en ce lieu ».  La vie était ici en pleine action sur le sol où chacun allait prendre place. Alors Jésus prend les pains et se tourne du côté du mystère de la vie en rendant grâces. Il inscrit ainsi son action dans la dynamique de l’existence. Le secret cherché est dans la vie elle-même.

 

Le partage est au cœur de la vie

Jésus se met à partager les cinq pains d’orge et les deux poissons. Dans le partage et la distribution, pains et poissons se multiplient, comme les cellules du corps humain en gestation. A partir d’une seule cellule, l’organisme du bébé est rapidement constitué. A partir de quelques pains d’orge et quelques poissons, le partage permet de nourrir cinq mille hommes. Il est au cœur de la vie.

 

C’est le partage qui produit de la richesse

Seul le partage permet de produire de la richesse parce qu’il est dans l’acte de même de la création. La création ne se manifeste pas seulement au début de l’univers. Elle se développe aujourd’hui sous nos yeux avec la naissance permanente des plantes, des animaux et des hommes. Nous la voyons aussi à l’œuvre dans les mains de l’artiste, dans la parole du poète et les symphonies du musicien. Chaque fois que l’homme s’inscrit dans le mystère de la vie en respectant la loi du partage, il se met en situation de produire des richesses nouvelles dans l’élan même de l’acte créateur.

 

Le partage produit de la richesse à profusion

 Il n’y avait au départ que quelques pains et poissons. A la fin, lorsque tous sont rassasiés, les disciples de Jésus remplissent douze couffins. L’abondance des restes n’est là que pour souligner la générosité de la vie lorsqu’elle suit la dynamique du partage. Loin d’être parcimonieuse, elle produit de la richesse à profusion. Que faut-il donc aujourd’hui pour orienter l’économie dans le bon sens ? Sans doute y a-t-il de nombreux problèmes techniques que nous ne pouvons traiter ici. Mais il est possible d’énoncer quelques conditions indispensables : le partage dans la connaissance et la recherche, le partage de tous les acteurs dans la production et la stratégie de l’entreprise, le partage des grandes décisions qui engagent l’avenir, le juste partage des profits entre les travailleurs et la rémunération du capital…

 

Mais le gaspillage de la richesse produit des déchets

Il existe une dernière condition : ne pas gaspiller la richesse produite. Il faut que « rien ne soit perdu » pour éviter l’accumulation nocive de déchets. C’est peut-être en souvenir de cet épisode de la vie de Jésus, relaté par l’Évangile,  que le gaspillage du pain en surplus a souvent été considéré comme une faute contre la vie. En fait, le déchet lui-même n’est pas rien : il doit être réintégré dans le cycle de production de la vie.

 

La loi du partage s’impose au niveau spirituel comme au niveau matériel

Dans l’esprit de l’évangéliste, le récit de la multiplication des pains renvoie à l’épisode de la Cène où Jésus partage le pain et le vin pour signifier qu’il partage son corps et son sang, c’est-à-dire son destin d’homme, avec tous les autres hommes.  Il ne retient pas pour lui seul l’Esprit Saint qui l’a conduit jusqu’à sa mort et sa résurrection. Il nous le transmet en héritage pour que nous suivions, à notre manière et selon notre vocation, le chemin qu’il a tracé. Ce n’est pas tout à fait un don qu’il nous fait : c’est vers l’Esprit de partage qu’il nous entraîne pour que la Vie produise la vie dans notre relation avec les autres.

 

C’est en partageant que l’homme devient sujet

Le sujet humain, dans une telle perspective, n’est pas un être statique. Pris dans la dynamique du partage, il est constamment en recherche, jamais achevé, toujours orienté vers le plus de Vie qui multiplie la vie.  Participant à l’Élan de la création, l’homme devient sujet  en devenant créateur.


 

Etienne Duval, le 2 octobre 2009

 

 


 Télécharger l'article : Télécharger le texte

Télécharger le texte de la multiplication ses pains : Télécharger le texte

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Duval Etienne
commenter cet article

commentaires

Yvon Montigné 25/11/2009 18:54


Ben, dis donc!


Danièle Petel 29/10/2009 18:00


Pour faire suite au commentaire n°42
Jésus et l’enfant interprètent une nouvelle alliance ……
Sur le plan de la réalité (vérité)
Il y a une réhabilitation du geste de Caïn.
Caïn présenta des produits du sol en offrande à Yahvé
Ce qui relativise l’offre d’Abel :
Abel, de son côté, offrit des premiers nés de son troupeau. Et même leur graisse. (Interdit de manger du gras Lév. 3:17; 7:23).
Comme Abel (cela n’engage que moi ) le disciple, André, interpelle Jésus en formulant une surenchère de paroles vaniteuses (vaines ) sorte de pic à l’égard de l’humanité «mais qu'est-ce que cela !
» Jésus lui répondra avec beaucoup de la tolérance et la compassion.

Quoi de plus ressemblant que deux poissons ?
Quoi de plus précaire que la vérité imposés par dogmatisme ?

De même aussi pour les poissons :
Si le poisson fait allusion au baptême ce n’est pas sans rappeler le prologue de Jean :
1 - 33. Et moi, je ne Le connaissais pas; mais Celui qui m'a envoyé baptiser dans l'eau m'a dit: Celui sur qui tu verras l'Esprit descendre et Se reposer, c'est Celui qui baptise dans
l'Esprit-Saint.


Michel Aviron -Violet 23/10/2009 08:58



En écho avec nos discussions





Rés'OGM-news l'Actu sur les OGM en Rhône-Alpes 16/10/2009


Partenaire financier :


Pour vous abonner, envoyer un mail vide à actu-subscribe@resogm.org 1/4


à la Conférence GRAND PUBLIC Nourrir l’humanité, une histoire d’alliance avec la nature


avec Marc Dufumier, directeur UFR agriculture
comparée et développement agricole, AgroParisTech. suivis


d’ éclairages interdisicplinaires complémentaires par


Valentin Beauval, agriculteur en Anjou et agronome membre d’AVSF, d’AFDI Pays de Loire et consultant


CIRAD,


Yvan Gautronneau, agronome


et Dominique Vallod, directrice du département AGEP, Enseignante-chercheuse, écologue spécialiste de


l’agroécologie


le jeudi 19 novembre 2009


à AGRAPOLE / ISARA –LYON (GERLAND) Conférence à 20 h


A partir de 18h30 : stands d’associations
(agriculture, environnement, biodiversité, solidarité


internationale…), expositions, librairie, buvette, petite restauration…


Agriculture intensive ? agroécologie ? agriculture durable ? agroforesterie ? Quelle forme d’agriculture


pourrait-nous nourrir dans les prochaines années et à quels enjeux devra répondre l’agriculteur ? A partir


d’un regard croisé entre la science et la pratique culturale, les conférenciers nous inviteront à revisiter


l’agriculture d’aujourd’hui à la lumière de nouvelles connaissances scientifiques et de techniques innovantes


effectives. La mise en miroir de ces connaissances et des savoir-faire paysans nous permettra de mieux


comprendre les enjeux du monde agricole actuels et la variété de réponses possibles à la question de


l’alimentation de l’humanité fondées sur l’alliance entre la nature et l’agriculture, qu’on pourrait appeler La


Révolution Doublement Verte.


PAF : 3 € Réservation conseillée au 04 78 42 95 37 ou resogminfo@free.fr


Rés'OGM Info est heureux de vous convier


- au Colloque Nourrir l’humanité, un défi à relever ensemble, qui se


déroulera à Lyon, le jeudi 19 novembre 2009, à AGRAPOLE – ISARA


En partenariat avec l’ISARA-Lyon et la Chambre Régionale d’Agriculture Rhône-


Alpes


Avec le soutien financier de la Région Rhône-Alpes et du Grand Lyon (sous


réserve)


Colloque destiné aux agriculteurs, étudiants en agriculture, professionnels du


milieu agricole, enseignants de l’enseignement agricole, élus, professionnels de la


presse agricole.


-------------------------------------------------------------


Colloque gratuit, sur inscription par bulletin uniquement. (Réservation limitée à


250 participants).


Soirée grand public, avec droit d’entrée de 3 euros à régler sur place.


Programme détaillé sur http://www.resogm.org/spip.php?article132


Programme et bulletin d’inscription disponible à partir du 11 septembre


2009 sur ce site, version papier à partir du 21 septembre 09




Etienne Duval 16/10/2009 11:45


Je suis d'accord !


Danièle Petel 16/10/2009 11:44


Etienne, c’est tellement beau de s’émerveiller devant de la mystère la vie.
Cela peut être un Formidable un Elan vers la Vérité et la Responsabilité (L’amour propre au service des autres)


  • : le blog mythesfondateurs par : Etienne
  •   le blog mythesfondateurs par : Etienne
  • : Mythes, articles à partir des mythes, réactions sur le site Mythes fondateurs http://mythesfondateurs.perso.cegetel.net/
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Blog De Mythes Fondateurs

Liens

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -