Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2022 1 28 /02 /février /2022 16:38

Partager cet article

Repost0

commentaires

P
Bravo,bravissimo pour cette analyse des événements.prions pour qu'une partie d'échec se déroule à gde échelle<br /> Et que la peur cesse<br /> Que l'énergie collective permette d'inventer une planète où les énergies matérielles se mettent en place<br /> Vaste programme qui nous lance dans un vrai combat.Paule
Répondre
E
Merci Paule. Je suis toujours heureux de découvrir tes commentaires, charegés de sourire et de gentillesse.
C
Je te rejoins Étienne dans ton interrogation sur le symbole ; il n'est pas, me semble-t-il à entendre au sens d'idéologie - "mourir pour des idées" comme chantait Brassens ; on ne meurt pas pour le retour à la grande Russie, à l'empire ottoman où à l'Islam tel que se le rêve Daech, sauf à entrer dans une psychose de la toute-puissance, boite noire qui relève de la psychanalyse : déjà le tout petit qui a 6/8 mois jubile de se reconnaître dans le miroir mais qui, à la voix de sa mère se retourne et, soit va en faire le deuil pour entrer structurellement dans le Symbolique, ce qui le fait passer par une certaine déprime, celle du manque, soit reste collé à ce reflet qui va fonctionner alors en tant qu'idéologie. Ce que je trouve remarquable chez le président ukrainien actuel c'est qu'il s'adresse à son peuple mais aussi à l'Europe en tant que porteuse de valeurs qui, elles, sont symboliques pour autant qu'elles désignent non seulement notre philosophie des "Lumières" mais tout simplement l'humain ! <br /> Par ailleurs, je ne sais si je t'ai parlé du décès le 11 janvier d'une amie, Rolande Borrelly, que tu as peut-être connue car elle était économiste avec Gérard de Bernis. Voici mon témoignage en pièce jointe.<br /> Bien fraternellement.<br /> Charles
Répondre
E
Merci de pousser ainsi la réflexion. Cela fait avancer le débat.<br /> Tu m'avais déjà averti du décède Rolande Borrelly. Mais je ne la connaissais pas.
G
L'article est maintenant référencé par google.
Répondre
F
Le mouvement d'opposition à l'invasion de l'Ukraine est assez marqué sur les réseaux sociaux en Russie. Toutefois, à ce stade, il est difficile de prédire les futures réactions des Russes à l'égard d'une guerre rebaptisée "opération de maintien de la paix" par le Kremlin.<br /> <br /> Ce mouvement est-il l'expression d'une colère massivement partagée ou un phénomène marginal ? Difficile à dire. Toujours est-il que de nombreux Russes prennent la parole pour exprimer leur opposition à la guerre, derrière le slogan #нетвойне ("Pas de guerre"). Dans les grands centres urbains de Moscou et Saint-Pétersbourg notamment, certains n'hésitent pas à braver l'interdiction des autorités et à se rassembler dans les rues. Ces manifestations traduisent un "mouvement assez inédit car il concerne un spectre large d'individus", relève Julien Nocetti, chercheur associé à l'Institut français des relations internationales (Ifri). Même si les rassemblements sont encore modestes par leur ampleur.
Répondre
G
Je ne suis pas grand connaisseur de ces lieux ni de l'époque qui les a constitués et a déterminé leurs rapports actuels. Poutine me paraît courir après une dimension internationale qu'il ne semble pas avoir : il tente de sauver pour la Russie d'aujourd'hui la place qu'elle à perdu depuis qu'aux yeux du monde elle n'est plus le mal absolu.<br /> <br /> Cela sent un peu l'aventure, car ce jeu réveille (déjà) les nationalismes et ce qui les accompagne. <br /> <br /> Je suis conscient que je vois ceci de bien loin ; mais, de près, je vois l'appareillage imminant du porte-hélicoptères Dixmude avec à bord 600 hommes et 84 véhicules pour faire - assure-t-on - un peu de tourisme du côté de la Norvège. <br /> <br /> Affaire à suivre.... sans panique ni naïveté. <br /> <br /> Gérard Jaffrédou
Répondre
E
Bonjour Gérard,<br /> <br /> Oui, je suis d'accord avec ton point de vue .<br /> <br /> Bien amicalement.
C
Etienne bonjour !<br /> Merci pour cette analyse de la situation qui me redonne une lueur d’espoir.<br /> À bientôt !<br /> Claire
Répondre
E
Bonjour, <br /> Tant mieux si cet article peut redonner confiance.<br /> <br /> Très bonne soirée !
C
Belle actualisation de cette fable de La Fontaine avec cette parole du sage par laquelle tu conclus :<br /> " Il fallait d'abord sortir de la peur pour retrouver la parole et s'engager dans l'amour ",<br /> et qui m'évoque ce qu'un Russe exilé exprimait hier matin sur France-inter,<br /> Dimitri Bortnikov dans l'émission "boomerang" d'Augustin Trapenard :<br /> "La mort et l'amour sont voisins de palier, mais c'est l'amour qui tient les meubles ".<br /> Il dit aussi : "On ne se bat jamais pour des symboles ; on peut commencer la guerre pour un symbole,<br /> - en Russie, nous étions en guerre ou nous nous préparions à la guerre - mais on ne meurt pas pour un symbole ; <br /> dans la guerre, on meurt pour les proches et pour la terre ", et - faut-il préciser - pour nos proches que sont les terriens !<br /> Bien amicalement.<br /> Charles
Répondre
E
Merci Charles. Je suis toujours intéressé par tes réflexions. On ne meurt pas pour un symbole mais peut-être pour les réalités qu'il désigne. Je m'interroge. Et donc je reviendrai sur ce thème à un autre moment. Merci encore pour ta participation..
G
J'ai lu ton texte, très intéressant. Tu vas loin mais je pense que tu as raison.
Répondre
E
Merci Geneviève pour ton commentaire.
C
Bonsoir Étienne,<br /> <br /> Ton article mériterait de faire la une de la presse ! Je trouve que c’est très juste et quand on regarde son thème astral, c’est exactement ça. <br /> Il y a une grande faille. <br /> <br /> Les mythes ou les contes nous donnent vraiment des clés ! Tu as raison. <br /> <br /> Il a vraiment semé la terreur. J’ai été très souvent à Moscou et notre agent commercial avait toujours peur en passant à côté de l’ex immeuble du KGB. Deux personnes proches du pouvoir ont du s’exiler car ils avaient été anéantis par Poutine (notamment le mari d’une architecte d’intérieur qui faisait partie du gouvernement et qui a commencé à remettre en question les façons de faire). J’ai des amis là bas qui sont vraiment abasourdis. Le peuple russe va finir par se réveiller ! <br /> <br /> Merci de tes écrits toujours bien inspirés. <br /> <br /> Bonne nuit et à très bientôt, <br /> <br /> Christine
Répondre
E
Merci de tes réactions qui sont très précieuses car tu connais la Russie et en particulier Moscou. Ce que tu dis a d'autant plus de prix?<br /> A bientôt !
C
Bonjour Étienne,<br /> <br /> Je sens que ça va me plaire ! <br /> Ravie de retrouver la famille à l’occasion de la réunion de Catherine et Dédé.<br /> Je prends le temps de lire ce soir.<br /> <br /> A très bientôt ! <br /> <br /> Christine Duval
Répondre
E
J'attends !
A
Bien vu, Etienne
Répondre
E
Merci Alain et à bientôt !
C
Puissiez-vous dire vrai !
Répondre
E
Je pense que je dis vrai :

  • : le blog mythesfondateurs par : Etienne
  •   le blog mythesfondateurs par : Etienne
  • : Mythes, articles à partir des mythes, réactions sur le site Mythes fondateurs http://mythesfondateurs.over-blog.com/ Le mythe et le conte sont la parole dans sa première gestation. C'est pourquoi, si la parole est malade, comme le dit Vittorio Gasman, il devient urgent de revenir à ses fondements qui sont encore à notre disposition, à travers les mythes et les contes. Lorsque la parole ne fonctionne pas, c'est la violence qui gagne. Les mythes et les contes, par l'apprentissage du processus symbolique qu'ils proposent, sont là pour nous aider à faire sortir la parole de la violence. C'est de la naissance de l'homme lui-même dont il s'agit.
  • Contact

Recherche

Articles RÉCents

Blog De Mythes Fondateurs

Liens

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -