Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 15:13

Chabadou

 

Trump ou la révélation des choses cachées depuis la fondation de l’Amérique

L’élection de Trump a surpris tout le monde et peut-être lui-même, en premier lieu. Si nous nous en tenons à ses déclarations, nous ne pouvons  être  que très inquiets : tout nous porte à croire que les Etats-Unis courent vers la catastrophe. Et, pourtant, je persiste à penser que la situation actuelle est porteuse d’espoir, un peu comme si ce pays, grâce à son nouveau dirigeant, et un peu malgré lui, était entré en thérapie. A travers Trump, c’est toute l’histoire des origines qui refait surface. Ce que l’on voulait maintenir caché parce que la conduite des nouveaux occupants du pays était peu glorieuse, en raison de leur violence destructrice à l’égard des Indiens et de leur propre culture, est en train de resurgir sous nos yeux dans ce personnage que le peuple américain a choisi pour être son président : personnage mythique parce qu’il est, en même temps, réel et irréel, extravagant et très banal, hors des normes et insignifiant. Derrière le voile de la démocratie, il fait apparaître une violence non domptée et des forces de mort toujours agissantes. La violence des origines s’est enkystée dans l’histoire du pays et a travaillé en sourdine, au point de travestir l’élan apparent vers la démocratie. Ce sont non seulement les pays proches qui en ont fait les frais, ce sont aussi les pays du Moyen Orient qui en ont subi et continuent à en subir les conséquences désastreuses. Parce que jusqu’ici elles demeuraient  cachées, les forces mortifères pouvaient travailler en toute quiétude en s’appuyant sur l’inconscience des acteurs. Aujourd’hui, apparaissant en pleine lumière elles forcent à réagir en prenant position ; de ce fait, elles pourraient être intégrées et permettre une restauration de la démocratie. C’est en tout cas une hypothèse  plausible, qui s’appuie sur les réactions accompagnant  les premières décisions du nouveau président. Il ne s’agit pas d’extirper la violence des origines et les forces de mort qu’elle engendre : il convient  au contraire de les intégrer pour qu’elles puissent jouer avec la vie. Il ne faut pas oublier, en effet, que la violence est constitutive de l’homme : grâce à son travail de séparation, elle permet de faire naître la parole, et ouvre un espace pour la construction des sujets.

Nous allons maintenant passer en revue tout ce qui était tenu plus ou moins caché et qui se révèle en pleine lumière à travers le personnage de Trump, dans lequel se sont reconnus consciemment et inconsciemment de nombreux électeurs. Il s’agit, dans tous les cas, de freins à la vie qui constituent une idéologie mortifère comme la décrit Marx et son disciple Althusser.


Le non-respect de la terre-mère

La terre-mère est en train de souffrir à cause de l’incurie des hommes. Avec la COP 21, la plupart des pays se sont mis à son chevet. Seul, Trump, pour préserver ses énergies fossiles, renonce à l’effort commun. Niant l’évidence, il pense que le réchauffement climatique est une « connerie », « un concept inventé par les Chinois » pour contrecarrer l’économie américaine. Avec un aplomb qui nous surprend, il avoue : « On a parlé de refroidissement climatique, maintenant, on parle de réchauffement. Je pense que c’est juste la météo ».


Le culte de l’argent et l’homme réduit à une marchandise

Aujourd’hui, la fortune de Trump dépasserait les 10 milliards de dollars. Dans son émission « The apprentice », il claironne pour le plaisir de ses spectateurs « Vous êtes viré ! » Mais, en échange, en 2014, il gagnait 15 millions de dollars pour un seul épisode, soit 214 millions au total. Par ailleurs, c’est lui qui possèderait les concours Miss USA  et Miss Univers et trierait lui-même les candidates. Enfin il cherche à diriger le pays comme on dirige une entreprise. Parce que les pauvres coûtent trop cher avec « L’Obama care », il n’hésite pas à les priver des moyens d’assurer leur santé.


Le refus de partager avec l’autre

 Sa volonté de non ouverture à l’autre est symbolisée par son projet de construire un mur à la frontière du Mexique. Friand de bons mots, il répète : « Quand le Mexique nous envoie ses gens, il n’envoie pas les meilleurs ». On lui prête aussi ce tweet : « Drogués, dealers, violeurs, traversent la frontière du sud. Quand les Etats-Unis arrêteront-ils cette farce ? »

Il préconise aussi la fin des aides pour les étrangers. « Les aides au logement et les aides alimentaires pourraient ainsi disparaître » à tel point que, comme il l’a souligné, les individus bénéficiant de ces allocations deviendront « prioritaires pour le départ ».


Une forme de racisme sans trop de complexe

Très relationnel, il n’hésite pas à avoir de bons rapports avec les noirs, mais il les trouve un peu paresseux. Les Juifs peuvent être mieux traités mais comme les noirs il les égratigne sans trop en avoir l’air. Le succès de la plaisanterie est à ce prix : « Des noirs qui comptent mon argent ? Je déteste ça. Les seules personnes que je peux voir compter mon argent sont des petits gars qui portent la kippa tous les jours ».


La toute-puissance et la sacralisation du rapport de force

La toute-puissance de Donald Trump s’exprime avec force dans son attitude par rapport à Daech. Il veut écraser leurs champs de pétrole sous les bombes. Le jeudi 13 avril dernier, il n’hésite pas à faire larguer sur l’ennemi désigné, en Afghanistan, la plus puissante bombe conventionnelle existant à ce jour. Longue de plusieurs mètres et guidée par un GPS, elle n’avait jamais été utilisée dans un combat. Au cours d’un test précédent, son panache de poussière et de fumées était visible à 32 km de distance.

Le président s’est alors félicité d’un tel succès : « Je suis tellement fier de nos militaires. C’est un nouveau succès. Je leur ai donné carte blanche… Franchement, c’est pour cela qu’ils ont autant de succès, ces derniers temps. Si vous comparez ce qu’il s’est passé ces huit dernières semaines à ces huit dernières années, vous verrez qu’il y a une grande différence ».


Le sujet assujetti et l’opposition à la démocratie

Dans une telle attitude tout va à l’encontre de la démocratie. Le sujet ne peut ni se développer ni s’exprimer, tellement il est assujetti par la toute-puissance du président. Abraham avait compris que son fils Isaac ne pouvait exister en face de lui et après lui que s’il sacrifiait sa propre toute-puissance. La démocratie est aussi à ce prix.

Avec Trump, le monstre qui sommeillait apparemment au sein du peuple américain s‘est réveillé et il apparaît en pleine lumière. Chacun peut le voir et prendre position personnellement à son égard. Il est la figure de la mort et doit susciter le choix de la vie. En fait la réalité est plus subtile : il ne s’agit pas d’éradiquer le monstre pour le situer hors de soi, mais de le reconnaître avec lucidité comme faisant partie de soi-même. C’est ce qu’avait compris Moïse, le jour où il s’est trouvé en face des Hébreux qui s’entretuaient comme des serpents venimeux. Il fit représenter sur un grand panneau le monstre qui provoquait la violence sous la forme d’un énorme serpent. C’est ainsi que les uns et les autres, en le regardant,  ont pu intégrer le serpent et retrouver l’élan de la vie.

Le titre de cet article fait référence au livre de René Girard, intitulé « Des choses cachées depuis la fondation du monde ». L’auteur met en relief la violence originelle qui se transforme en violence mimétique, l’invention du sacrifice à travers la victime émissaire pour enrayer ses effets meurtriers et finalement le dépassement du sacrifice lorsque l’homme assume la mort pour faire gagner la vie. Selon René Girard, le Christ serait alors la révélation d’un homme en perpétuelle gestation… Même si l’idée est recevable, ce qui reste un peu gênant pour le non croyant c’est l’apologie du christianisme qui la sous-tend.

Etienne Duval


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Duval Etienne
commenter cet article

commentaires

Jean Puel 15/06/2017 18:46

Après une absence de plusieurs jours en Hte-Loire et Aveyron, je viens de lire ton dernier blog (élection de TRUMP ) que je trouve particulièrement intéressant pour la compréhension de sa politique. Je te suggère donc de nous donner dans quelque temps ton point de vue sur les événements politiques français que ns venons de vivre depuis novembre 2016.

Etienne Duval 15/06/2017 18:49

C'est moins compliqué pour la France mais il faut attendre un peu. Il faut que la machine se mette en route.

Claire Hérique-Dumont 13/06/2017 16:42

Je voulais de suite te répondre sur l’article concernant Trump. Comme toujours, il est très bien écrit.
Non, on ne peut pas dire que tous les américains soient des mufles mal dégrossis, autocentrés et manipulateurs !
Moi aussi, je pense qu’il ne fera pas son mandat, mais trouver le bon leader est vraiment une tâche difficile, sauf pour la France, où nous avons trouvé Le personnage vraiment extra- ordinaire avec E .Macron .
Après que va-t-on faire avec cette belle occasion … à suivre !

Etienne Duvalt 13/06/2017 16:44

Bien sûr que tous les Américains ne sont pas tous des mufles mal dégrossis, autocentrés et manipulateurs. Mais, comme nous tous, ils sont bien obligés d’assumer leur histoire, une histoire qu’ils essaient de cacher et qui les empêchent de voir la réalité telle qu’elle est. En voulant faire le bien ils déstabilisent certaines nations d’Amérique latine et les pays du Moyen-Orient. Il y a une thérapie à faire et je pense que nous y sommes : il faudra bien admettre qu’il y a un petit Trump en chaque Américain mais tu n’es peut-être pas d’accord…

Kdhir Moncef 12/06/2017 18:42

Bonjour Etienne
Je pourrais prendre à mon compte tout de que tu as écrit. Mais, en même temps, je voudrais apporter quelques nuances. L’exemple américain est universel. Chaque nation porte plus ou moins en elle un passé peu glorieux qu’elle cherche à cacher. Le problème, c’est moins la violence originelle avec les excès quelle a pu provoquer, que la reconnaissance de ses faux-pas et de sa monstruosité. En ce qui concerne les Etats-Unis, il y a quelque chose que tu as oublié, c’est Hiroshima. Le rejet de la coop 21 pourrait avoir des conséquences aussi importantes qu’Hiroshima et puis, dans chaque camp, et donc aussi aux Etats-Unis, il y a des gens apparemment très respectables qui commettent des crimes en toute bonne conscience.

Etienne Duval 12/06/2017 18:44

Je suis bien d’accord avec toi. Le cas des Etats-Unis n’est pas unique mais la volonté d’affirmer la démocratie est parfois comme un paravent pour cacher l’inavouable. Or, la culture est comme un constant effort pour faire la vérité, c’est-à-dire pour dévoiler ce qui est caché et donc aussi pour dévoiler les infamies commises au nom de la démocratie…

Bernard Beaudonnet 12/06/2017 11:44

Il faut simplement espérer qu’il ne fera pas de casse irrémédiable, comme le déclenchement d’une attaque nucléaire. En ce qui concerne sa volonté de sortir de la Cop 21, on peut observer avec un certain bonheur qu’elle a contribué à resserrer les liens entre les autres pays qui semblent vouloir rester fidèles à leurs engagements et non pas à s’en détourner comme on aurait pu le craindre. On observe par ailleurs que ne nombreuses organisations aux Etats-Unis ( des municipalités de grandes villes notamment) ont affirmé vouloir appliquer les engagements pris lors de la COP 21. Le pire n’est donc jamais sûr et l’Espérance demeure de saison.
Amitiés
Bernard Beaudonnet

Etienne Duval 12/06/2017 11:46

Comme tu dis, l'espérance reste toujours de saison. Et c'est cela qui est important.

Bien amicalement.

Bernard Beaudonnet 11/06/2017 22:02

Etienne
Je partage ton analyse de la situation de l’Amérique depuis sa fondation….J’espère que Trump n’aura pas la possibilité d’entrainer le monde dans un désastre dont il se remettrait difficilement…
Bernard Beaudonnet

Etienne Duval 11/06/2017 22:13

Malheureusement je pense que Trump fera de la casse. Mais, en même temps, cette casse pourra fonctionner comme une vaccination pour faire revenir les Américains sur la bonne voie.

  • : le blog mythesfondateurs par : Etienne
  •   le blog mythesfondateurs par : Etienne
  • : Mythes, articles à partir des mythes, réactions sur le site Mythes fondateurs http://mythesfondateurs.perso.cegetel.net/
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Blog De Mythes Fondateurs

Liens

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -